Conseils pour une alimentation sans gluten et sans produits laitiers

Conseils pour une alimentation sans gluten et sans produits laitiers

Notre enfant est atteint d’autisme, de TDAH ou d’un autre trouble de développement et on a envie de tester la fameuse alimentation sans gluten et sans produits laitiers qui a permis, notamment, à deux petits garçons autistes de guérir complètement (voir l’article « Guérir l’autisme et différents troubles par l’alimentation« ). Le hic? On se sait pas trop par où commencer…

Ma suggestion: prenez rendez-vous avec un naturopathe. Un suivi en naturopathie est primordial lorsqu’on décide d’opter pour une alimentation sans gluten et sans produits laitiers ou caséine (protéine bovine), surtout lorsqu’on le fait dans le but d’améliorer la condition d’un enfant atteint du trouble de l’autisme ou de tout autre trouble envahissant du développement.

 

Une alimentation sans gluten et sans produits laitiers et…

En retirant le gluten et les produits laitiers de notre alimentation, on fait déjà un grand pas dans la bonne direction, puisqu’on élimine une source majeure d’inflammation. Toutefois, ce ne sont pas les seuls aliments qu’il faut éliminer! Il y a aussi le soya, le sucre blanc (raffiné), les jus du commerce, la plupart des aliments préparés et souvent, de façon temporaire, d’autres aliments qui sont plus allergènes ou difficiles à digérer. Il faudra inévitablement remplacer ces aliments par d’autres aliments ayant de meilleures valeurs nutritives et une meilleure digestibilité. Après avoir retiré tout ça, beaucoup se demanderont: « Quoi manger? » C’est pourquoi un suivi en naturopathie peut vous être d’une grande aide.

Les oméga-3, essentiels à une alimentation sans gluten et sans produits laitiers
De l’aide en naturopathie

Un tel programme inclut, notamment, une liste d’épicerie, des recettes santé et goûteuses, et surtout des conseils pour faire de bons choix quand on opte pour une alimentation sans gluten et sans produits laitiers, parce que le marché du « sans gluten » est rempli de produits pauvres en nutriments, qui causent encore plus d’inflammation avec des ingrédients comme la farine de patate, le sucre blanc, différents additifs, etc.

Un autre élément important qui peut affecter la condition de l’enfant est sa capacité à absorber les nutriments de son alimentation. Plus souvent qu’autrement, les enfants souffrant de ces troubles présentent des déficiences dans la majorité des nutriments et minéraux essentiels. Lorsqu’il y a inflammation, le corps devient acide, et les nutriments, vitamines et minéraux des aliments coagulent ensemble au lieu d’être assimilés par l’organisme. Cela forme une grosse molécule que les cellules ne peuvent absorber. C’est ce qu’on appelle une condition anionique. Lorsque notre corps redevient alcalin (à l’opposé d’un corps acide), ces molécules se dissolvent et les nutriments, vitamines et minéraux des aliments peuvent enfin être absorbés par l’organisme. Pour y arriver, il faut modifier l’alimentation, mais aussi prendre des suppléments afin d’aider l’organisme à réparer les dégâts causés par l’inflammation et régénérer les cellules des organes en cause.

 

L’importance des suppléments

L’enfant atteint d’un trouble envahissant du développement présente souvent des intolérances et des troubles digestifs qu’on peut traiter en réparant l’intestin, dont la paroi est devenue poreuse, et en renforçant le système immunitaire. Pour y arriver, il faut donner des suppléments à l’enfant, notamment des probiotiques, du psyllium à haute teneur en fibres, des teintures-mères, de l’omega-3, de la vitamine D, etc. Les enfants atteints d’autisme ou d’autres troubles sont souvent plus sensibles aux métaux lourds, aux toxines et aux pesticides présents dans notre environnement. Leur organisme n’a généralement pas la capacité à les éliminer et c’est pourquoi il faut également s’assurer de sortir tous ces polluants accumulés à l’aide de suppléments naturels.

 

Les petits détails qui font la différence

En plus de modifier l’alimentation de l’enfant et de lui donner des suppléments divers, il faudra:

  • opter pour des aliments biologiques, exempts de pesticides nuisibles, et ce, le plus souvent possible
  • réduire l’utilisation d’ustensiles en aluminium et en plastique lors de la cuisson des aliments, car ces matières dégagent des particules toxiques dans la nourriture. Exit les casseroles et les poêles en aluminium, et exit les cuillères et spatules en plastique!
  • éviter les produits qui contiennent des ingrédients toxiques, comme les produits de nettoyage et les soins corporels. Il est important de privilégier des savons, des shampoings, des crèmes et des écrans solaires 100% naturels et sans ingrédients chimiques, puisque ces ingrédients et métaux lourds entrent facilement à l’intérieur de l’organisme par le plus grand organe du corps, la peau.

 

Ce processus prend plusieurs mois et peut sembler lourd et fastidieux, mais un programme en naturopathie peut vous simplifier grandement la tâche. Et comme Nathalie Champoux et ses garçons en font la preuve, ces petits changements peuvent avoir un immense impact sur la santé de vos enfants (et la vôtre!).
Contactez-moi pour plus d’informations sur ce programme!

Partager cet article

À lire également...

  • Je trouve votre article très intéressant. Ce que je regrette toutefois, c’est que vous ne mentionnez à aucun moment l’utilité de consulter également un diététicien, réel spécialiste de l’alimentation et de la nutrition. Ces professionnels de santé ont un vrai rôle à jouer dans la prévention de pathologies mais également dans l’adaptation de l’alimentation à tout type de personnes.
    Je tenais à le signaler 🙂

    Sinon, je trouve le site Mamzelle Beauté très enrichissant avec un bon contenu ! Merci

    • Bonjour !

      Merci pour votre commentaire et désolée du retard de ma réponse: votre commentaire se trouvait dans la boite des indésirables! L’article a été rédigé par Delphine Boillot, naturopathe. Je crois que c’est une simple omission de sa part. Elle souhaitait avant tout donner de bons conseils aux lecteurs et les diriger vers sa pratique, au besoin.

      Au plaisir de lire vos prochains commentaires!