L’humain avant l’activité: une nécessité!

L'importance de prioriser l'humain avant l'activité

J’ai eu la chance de faire une formation professorale en yoga de 300 heures avec Nicole Bordeleau au studio YogaMonde. Quelle expérience incroyable! Quatorze mois d’enseignements précieux à mettre en pratique autant dans la vie de tous les jours que sur le tapis de yoga. Un des enseignements qui m’a le plus parlé est celui de prioriser l’humain avant l’activité.

Dans un monde où tout va de plus en plus vite, où nous sommes constamment bombardés d’informations de toutes sortes (iPhone, Facebook, Twitter, radio, télé, Instagram, etc.), on est tellement absorbé par ces stimuli visuels et auditifs qu’on oublie souvent l’essentiel: les relations humaines. Parce que peu importe ce que l’on fait comme métier ou comme activité, on ne devrait jamais déroger de cette règle toute simple: mettre l’humain avant l’activité.

Et c’est si simple! Il suffit de lever les yeux de notre téléphone quand quelqu’un nous parle et de se concentrer sur la conversation et la personne qui est devant nous. De fermer notre ordinateur quelques minutes le temps que notre grande nous raconte ses exploits à son cours de gymnastique. De déposer notre livre quand notre chum arrive de travailler et qu’il a visiblement passé une mauvaise journée…

Il suffit tout simplement de prioriser l’humain plutôt que l’activité. Car l’activité sera toujours là, mais notre chum, notre enfant, notre ami(e), notre collègue ne sera pas toujours là! Surtout si on ne leur prête pas l’attention qu’ils méritent et qu’on ne met pas nos relations interpersonnelles en haut de notre liste de priorité.

J’avoue que j’ai encore du chemin à faire – les mauvaises habitudes sont souvent difficiles à modifier et à oublier -, mais le premier pas n’est-il pas de prendre conscience de nos mauvaises habitudes pour ensuite pouvoir les changer?

Et vous, mettez-vous l’humain avant l’activité dans votre vie de tous les jours?

Partager cet article

À lire également...