Tout sur les retraites de yoga

maldives-paradis retraite yoga mamzellebeaute.com

Vous voulez faire une retraite de yoga, mais vous vous demandez quel genre choisir, quel moment privilégier et quel montant débourser? Moi aussi. Je me suis donc assise avec Annie Langlois de MonYogaVirtuel.com pour lui poser toutes mes questions. Voici ses réponses.
 

Qu’est-ce qu’une retraite de yoga?

Une retraite, ça le dit: c’est sortir de son quotidien pour s’isoler quelque part et vivre en yoga pendant un week-end, une semaine, deux semaines, etc. La plupart des retraites offrent des cours de yoga tous les jours, une alimentation saine et des ateliers enrichissants, selon un horaire préétabli. Idéalement, on n’a pas accès au quotidien, car le but est de se retirer pour vivre une expérience, une expérience à l’intérieur de soi, mais aussi à l’extérieur de soi, car on fait souvent des rencontres extraordinaires.


 

Pourquoi devrait-on faire une retraite de yoga?

La première réponse qui me vient en tête: pour se transformer. Parce que c’est quasiment impossible de sortir d’une retraite sans voir de changements. Les enseignements sont très condensés, donc il y a beaucoup de déblocages, d’apprentissages, et les gens passent souvent par toute la gamme d’émotions. Ce qu’on vit à l’intérieur d’une retraite est tellement intense, même si ce n’est que pour une période de 48 heures, qu’on n’a pas le choix d’être transformé en sortant de là. Mais, selon moi, pour voir une transformation et vivre une expérience spéciale, il faut opter au minimum pour une retraite de 48 heures. Plus on passe du temps en retraite, plus la transformation sera grande.

On fait une retraite quand on décide de se consacrer du temps, quand on se choisit et qu’on se dit que c’est notre tour. On s’offre un cadeau, le cadeau de travailler sur soi, de s’améliorer et de devenir une meilleure personne. C’est pour les gens qui ont envie de prendre du temps pour eux, pour vivre des choses pour eux. Tout le monde devrait le faire au moins une fois dans sa vie, car tout le monde mérite de passer du temps pour soi. Moi, pour être une bonne mère, une bonne femme, une bonne amie, je dois me consacrer du temps et m’occuper de moi. C’est crucial!

 

Quel genre de retraite devrait-on choisir?

Tout dépend de ce qu’on recherche. C’est important de regarder le contenu d’une retraite, les invités et, si on peut consulter l’horaire pour connaître le déroulement de chaque journée, c’est encore mieux. Par exemple, personnellement, je privilégie le yoga à jeun le matin, ce qui peut ne pas plaire à certaines personnes. Il faut aussi regarder quel genre de cours et quel type de yoga sera enseigné. Si on est exténuée, une retraite de Vinyasa n’est peut-être pas idéale. Dans ce cas, on devrait plutôt opter pour une retraite de yoga restaurateur. C’est très important de cibler ses besoins, de regarder si la description, le thème ou le sujet de la retraite nous inspire, si le genre de nourriture nous convient, etc.

 

Si quelqu’un ne veut pas faire de yoga, est-ce qu’il y a d’autres options?

Bien sûr! Il existe des retraites de surf, de méditation, de bien-être avec des soins de spa, des retraites de coaching de vie. Il y en a de toutes les sortes et pour tous les goûts.

 

Y a-t-il un moment à privilégier dans l’année?

Il n’y a pas de bon ou de mauvais moment pour faire une retraite de yoga. C’est notre corps qui nous dit quand c’est le temps! Évidemment, les retraites dans le Sud sont plus populaires durant les mois d’hiver, parce que les gens ont envie d’aller se réchauffer. L’été, il y a moins de retraites dans le Sud. Avec la panoplie de professeurs de yoga qu’on a ici au Québec, il y a tout le temps des retraites de yoga offertes en week-end à quelques heures ou minutes de chez nous.

 

yoga plage retraite zen mamzellebeaute.com

 

Que devrait-on savoir concernant l’hébergement?

Normalement, on a quelques choix de chambre avec différents prix. Il y a souvent la possibilité d’être jumelé, parce qu’on n’a pas tous les moyens d’opter pour une occupation simple. Certaines retraites offrent aussi l’option de dortoirs. Pour les petits budgets, les âshrams sont une bonne option. Le principe des âshrams, c’est que tout le monde fait un peu de seva (travail), comme jardiner, faire la vaisselle, aider aux repas, etc., et les prix sont vraiment très abordables. Les âshrams reçoivent des gens de partout dans le monde et on peut y habiter en échange de notre aide aux travaux. Les plus connus sont Sivananda à Val-Morin et celui aux Bahamas. Il y a quand même des frais pour l’hébergement, mais moindre.

 

Côté coût, à quoi peut-on s’attendre?

Le prix varie beaucoup selon le nombre de professeurs de yoga, d’animateurs et d’invités impliqués. Par exemple, une retraite avec un seul professeur ne coûtera pas le même prix qu’une retraite comme celle que j’organise en juin où nous serons quatre enseignants (voir ci-bas pour plus de détails). Aussi, si on va dans un spa, il faut s’attendre à payer pour les soins en supplément. Concernant les retraites dans le Sud, le billet d’avion est souvent en surplus. Pour une semaine dans le Sud, billet d’avion inclus, le coût est au minimum 2500 $ – 3000 $ par personne en occupation double. La retraite comprend généralement l’hébergement, la nourriture, les cours de yoga et les ateliers. Le reste est la plupart du temps en surplus.

 

Où peut-on trouver les détails des prochaines retraites?

Les centres de yoga affichent souvent leurs retraites directement. Il y a aussi le site retraitesdeyoga.com qui présente toutes les retraites de la francophonie ayant lieu à l’étranger. Le site vayas.ca propose aussi plusieurs retraites à l’année longue.

 

À l’agenda:

Annie Langlois de MonYogaVirtuel.com organise la Retraite d’immersion santé au soleil, du 6 au 13 juin 2015 à Cap Cana en République Dominicaine, à partir de 3000 $ par personne en occupation simple et de 2700 $ par personne en occupation double. Pour plus de détails, consultez ce lien.

Partager cet article

À lire également...