Mesdames, déposez vos pinceaux!

Maquillage_trop


Ce week-end, j’étais à Québec (merci chéri pour la superbe escapade en amoureux!). Québec, en particulier le Vieux-Québec, est un endroit absolument ravissant! Ce qui était moins ravissant, par contre, ce sont les dizaines de filles trop maquillées que j’ai vues un peu partout.

Mesdames, mesdemoiselles, c’est avec beaucoup d’amour que je vous dis: « Déposez vos pinceaux! » Il n’est pas question ici d’une compétition à savoir qui en beurrera le plus épais ou qui réussira à utiliser toutes les couleurs et produits de sa trousse de maquillage!

Le but premier du maquillage est de mettre en valeur les plus beaux traits de son visage. Ceci s’avère impossible si on camoufle nos plus beaux atouts sous une tonne de maquillage et sous plusieurs couches de couleurs de toutes sortes!

Le maquillage, c’est aussi une bonne façon de camoufler ses défauts. Par contre, si on en met trop épais, les défauts s’en voient accentués!

Voici quelques principes à respecter en tout temps:

Moins, c’est mieux Il suffit souvent d’appliquer une fine couche de maquillage pour camoufler et/ou mettre en valeur. On en a trop mis? On estompe la couleur avec un pinceau ou alors on vaporise son visage d’eau Evian, puis on éponge avec un papier mouchoir (ce dernier truc est super lorsque la poudre fait des paquets).

Les yeux OU la bouche Jamais les deux! Si on décide de se faire un oeil charbonneux, mieux vaut garder la bouche neutre ou nue. Si on décide par contre de se faire une belle bouche rouge, on garde le maquillage des yeux au minimum.

À bat les paillettes! À moins d’avoir 16 ans ou de participer à un défilé de mode (ou au défilé de la parade gai!), mieux vaut se tenir loin du maquillage qui contient des paillettes ou qui offre un fini givré! Quant au maquillage irisé, on peut l’utiliser à tout âge, à condition qu’il soit appliqué par petites touches à un seul endroit du visage (par exemple les yeux) et que le fard contienne des micro-particules de nacre (et non des paillettes!).

Estomper, estomper, estomper! Le secret d’un beau maquillage? Des fards bien fondus, qui ne plaquent pas et qui ne présentent aucune démarcation! Pour y arriver, il suffit d’estomper et de fondre les couleurs avec un pinceau (préférablement un pinceau de bonne qualité qui ne perd pas ses poils!).

Maquillage d’occasion Il faut toujours faire preuve de jugement: un oeil charbonneux bien noir n’est jamais une bonne idée pour des funérailles ou un environnement de travail très conservateur. Un maquillage très chargé ou très irisé est parfait pour le soir, mais risque d’être risqué, voir vulgaire, pour le jour.

Voilà! Vous savez tout! Et mesdames, en cas de doute… déposez vos pinceaux!

Partager cet article

À lire également...